La pensée positive : son pouvoir

Qui ne rêve pas de vouloir mieux vivre, de vouloir vaincre sa timidité, de gérer ses conflits ou d’atteindre ses objectifs… ?

Mais voilà pas toujours simple de comprendre le fonctionnement de notre cerveau. Pourquoi sommes- nous tels que nous sommes, pourquoi nous agissons de telle ou telle manière, qu’est-ce qui fait que vous pensez être meilleur ou plus nul qu’un autre, qu’est-ce qui vous fait dire que vous n’avez jamais de chance, que tout ce que vous entreprenez se termine en échec… Comment devenir la personne que nous rêvons d’être ?

Je m’intéresse vraiment aux neurosciences depuis plus d’un an maintenant et surtout, je teste pas à pas différentes méthodes pour atteindre la sérénité dans différents domaines.

La première chose que j’ai mis en pratique, c’est la “pensée positive” associée aux “affirmations  positives”. Je sortais de ma formation de coach où j’avais déjà fait un travail sur moi, avec des prises de conscience importantes, et il fallait que je trouve un moyen de canaliser mes pensées (pas toujours positives) pour continuer à avancer vers mon objectif. Cette période ne fut pas simple d’autant que l’on venait de diagnostiquer une grave maladie à mon sage (nom que je donne à mon chéri:)).

Fonctionnement de la pensée positive

Le schéma que l’on nous répète sans cesse, c’est celui de voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Certes belle métaphore, mais comment faire ?

Je mets en pratique la pensée positive chaque jour, je l’enseigne également à mes clients, et je suis toujours autant surprise de son efficacité quand on s’y tient bien sûr.

Ce que j’ai remarqué, c’est l’importance des mots que l’on va choisir pour suggérer à notre inconscient notre pensée positive, et le degré de confiance en soi. La pensée positive doit passer par notre inconscient pour être efficace au même titre que nos croyances limitantes.

N’oubliez pas que l’inconscient est dix fois plus puissant que le conscient. Nous avons beau nous dire consciemment que tout va bien, si nous n’ancrons pas nos pensées positives dans notre inconscient, nous n’obtenons pas le résultat escompté. En fait, vous passez votre temps à vous convaincre de quelque chose qu’inconsciemment vous ne croyez pas possible.

Contrôler nos pensées sans un entraînement quotidien est quasi impossible. Elles débarquent dans notre esprit au hasard sans même nous en rendre compte, et ça nous demande déjà un effort considérable, de prendre conscience que notre esprit est influencé par des idées pas toujours souhaitées.

Il existe différentes méthodes pour faire appel à l’inconscient : ” les affirmations positives, la méditation et l’auto hypnose”.

Comment formuler vos pensées positives

Il y a quand même quelques règles de base pour formuler une pensée positive :

  • Soyez réaliste ! Votre représentation mentale de la pensée positive doit être précise, réaliste et atteignable dans le temps, en lien avec votre objectif et bien entendu optimiste. Gardez bien à l’esprit que cette pensée positive doit vous faire grandir en plus de vous accomplir.
  • Soyez bref ! Résumez votre objectif en quelques mots pour avoir une phrase courte de votre pensée positive, facile à retenir et à être assimilé par votre inconscient.
  • Formulez de façon affirmative ! Notre inconscient retient essentiellement les mots clés. Si vous vous dites ” je n’ai pas peur des serpents” votre inconscient ne retiendra que le mot “peur” et “serpent” et il en déduira que vous avez peur des serpents. Vous obtiendrez alors un effet contraire à votre pensée. Evitez donc les “je ne” ou “je n’ai” dans votre phrase.  Au lieu de dire, “je n’ai pas confiance en moi” dites, “j’ai confiance en moi et je vais réussir” .
  • Ne formulez pas au conditionnel ! Evitez d’employer les verbes tels que “j’aimerais bien” où “il faudrait que”. Ce type de formulation pour une pensée positive est à proscrire. Elle ne fait que maintenir votre objectif à l’état de rêve et le résultat peut se faire attendre.
  • Choisissez bien vos mots ! Les mots peuvent être puissants, alors pour construire votre phrase de pensée positive, utiliser des mots qui vous font du bien, qui vous procure des émotions positives au point d’obtenir une image claire du résultat souhaité.

ouverture d'esprit

Comment et quand pratiquer la pensée positive

Bien entendu, il n’y a pas de règle précise pour pratiquer la pensée positive, par contre plus vous la pratiquerez et plus vous obtiendrez de meilleurs résultats.

Une fois que vous avez défini votre pensée positive, que vous l’avez écrite en une phrase courte en lien avec votre objectif, il va vous falloir passer à l’action.

Pour ma part, je pratique la pensée positive chaque jour. Tout d’abord au réveil, le matin c’est le moment que je préfère. Je suis seul avec moi-même, a peine complétement réveillée. Il me semble alors plus facile de faire appel à mon inconscient. L’idée étant de répéter une dizaine de fois votre pensée positive. De la même façon vous pouvez vous mettre devant votre miroir pour la répéter. Ensuite, vous répétez à nouveau cette pensée positive le soir avant d’aller vous coucher, et ensuite au moment de vous endormir, car notre inconscient travail sur nos pensées durant notre sommeil.

Si dans la journée vous vous surprenez à avoir une pensée négative, transformez la immédiatement en une pensée positive équivalente, pour la balayer.

L’objectif étant de répéter plusieurs fois par jour votre pensée positive, car ça demande une certaine rigueur et un peu de temps pour reprogrammer votre esprit.

Vous êtes septique quant à l’efficacité de la pensée positive ? ok comme dit souvent Olivier ROLAND soyez un bon septique et essayé. Commencer par un petit objectif, créé votre affirmation positive et mettez la en pratique pendant 1 mois, et observer la différence dans votre vie. Celà ne vous prendra que quelques minutes !  Faites-vous aider si vous en ressentez le besoin.

Bonne lecture 🙂

Chris coach

P.S : Laissez un commentaire si cet article vous a plu. Si vous pensez que quelqu’un d’autre peut en bénéficier, n’hésitez pas à le partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *