La séparation : comment “Gaie-rire”

Béatrice en plus d'être une coach performante est une amie précieuse. Nos objectifs de vie ainsi que professionnels se rejoignent tellement, que nous avons choisi de créer un projet ensemble, pour vous aider à traverser l'une des épreuves les plus difficiles mais désormais commune : la séparation.
Pour commencer cette aventure, je vous partage le premier article de Béa sur le sujet de la séparation. Beaucoup d'entre vous se sentiront concernés , alors si cet article vous parle ou peut concerner l'une de vos amies, n'hésitez pas à le partager ainsi qu'à nous laisser un commentaire.

Dans notre société de consommation, les couples ne sont pas épargnés, comme tout le reste, ils se consomment et se consument.

Selon l’Insee, la durée moyenne d’une union est de 4 ans et un couple sur deux se sépare. Malheureusement, il n’existe pas de statistiques pour témoigner de la réalité de ceux qui « restent » alors que tout semble indiquer que derrière « le couple parfait » une souffrance insidieuse s’installe.

Le plus souvent, les très bonnes raisons qui vous font « rester » deviendront des reproches lors de la séparation.

Cette étape douloureuse peut paraître insurmontable, mais un divorce ou une rupture peuvent aussi nous faire renaître.

Facile à dire !... mais oui ! Vous avez mis des mois et souvent des années pour construire un couple, une famille, un patrimoine… pour y parvenir vous avez déjà fait le deuil de nombreuses choses sans le savoir et pourtant vous l’avez bien fait !

Aujourd’hui, il s’agit de vous .

Quelques soient les raisons de la séparation, le constat est le même :

  • vous êtes triste, angoissé(e) de devoir tout recommencer.
  • Vous êtes en colère contre la terre entière mais aussi contre vous-même
  • Vous avez ce sentiment de culpabilité, le fameux “si j’avais su…”, justement si vous aviez su, qu’auriez vous fait ?
  • Vous n’avez rien vu venir ?...Vraiment ?
  • Vous avez peut-être accepté ce qui vous semblait inacceptable lorsque vous étiez encore célibataire.

Les quelques exemples suivant sont caricaturaux et pourtant….

  • L’adultère :

votre intuition vous criait de partir, mais après tout, vous avez décidé de sauver un couple déjà bien ébranlé….parfois ça fonctionne, souvent ça explose. Qu’attendiez vous de cette situation ?

  • les violences (qu’elles soient physiques ou verbales):

Votre conjoint vous berçait avec une bonne grosse claque …. après tout quand on est assommée on conteste beaucoup moins ! Il vous réveillait en vous couvrant d’insultes histoire de s’assurer que vous n’aviez pas oublié le message de la veille…Quelle était votre bonne raison de rester?

  • l’ennuie :

La routine, les habitudes, le confort, le manque de piment … « chiant à mourir », pourtant vous n’aviez pas signé pour un accord de préretraite…. mais si!mais si! ça ressemblait bien à la vie de rêve qu’on offre à un oiseau quand on le met en cage!

Puisque nous parlons de cage, où aviez-vous mis les clefs de la votre?

  • les désaccords permanents :

Souvenez-vous quand vous étiez toujours d’accord pour ne pas être d’accord….ça vous rappelle quelque chose?

  • ou simplement la fin d’une histoire…. Cette fin là n’est pas la pire, mais elle nécessite le même travail de deuil.

Les causes d’une rupture viennent des choix et des comportements du couple, pour être clair vous et votre conjoint, personne d’autre et rien d’autre…. j’entends déjà les « oui mais moi…. » et je vous répondrais “mais oui, c’est ok…” c’était votre choix et c’était sûrement le bon pour vous à ce moment là , nul besoin de vous justifier, chaque histoire est unique et chaque histoire a une fin et l’histoire de votre couple prend fin...

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Trouver sa voie : Une bonne dose de "confiance en soi"

Une question : comment pourriez-vous écrire la fin de l’histoire pourgaie-rire” ?

Le “super” deuil que vous allez vivre là est inévitable et il est fortement conseillé de le vivre pleinement. Il faut donc prendre son temps. Ne vous laissez pas submerger par vos émotions, vivez les, elles sont là pour vous mettre en mouvement.

Videz vos tiroirs, rangez vos armoires et déménagez votre maison, réapprenez à vivre avec vous et à vous aimer, retrouvez votre personnalité.Sans ce travail, vos futures rencontres auront des allures de “pansement”...pas vraiment sexy!

Aujourd’hui vous êtes peut-être au cœur de la tempête et vous n’imaginez pas un instant que cette étape puisse être une chance, c’est normal !

Les psychothérapeutes pourront faire un travail extraordinaire pour vous aider à ranger vos tiroirs si vous n’y parvenez pas seul(e).

Les coachs eux, résolument tournés vers l’instant présent vous accompagneront dans votre quête de renouveau.

Un coach ne vous demande pas de lui faire confiance, il vous demande de vous faire confiance. Il est temps d’arrêter l’autoflagellation.

Bonne nouvelle un antidote existe, bien que parfois difficile à extraire il est unique, magique, irremplaçable … cet antidote, c’est vous. Alors une dernière question, êtes vous prêt(e) à écrire la suite de votre histoire ?

Béatrice Gaboyard.

https://www.transitionnomade.com/

Ne restez pas seul(e) faites-vous accompagner !

Aujourd’hui, nous sommes convaincus Christine et moi-même, de l’utilité de se faire accompagner, par quelqu’un qui a un regard extérieur sur ce que nous vivons durant cette période. Quelqu’un qui est capable de nous faire prendre cette position d’observateur, de nous faire prendre conscience de qui nous sommes, de nos besoins, de nos valeurs, de nos talents, de nos freins,… Quelqu’un qui nous renvoie notre propre image et qui est capable de le faire avec bienveillance.

Le coaching est l’une des manières les plus efficaces pour faire des prises de conscience, mais aussi pour passer à l’action !

C'est pourquoi Christine et moi-même travaillons sur un projet d'ateliers.

Un programme conçu « rien que pour vous », réservé à votre reconstruction de femme.

Notre proposition :

  • vous arrêtez de ramer l’espace d’une journée (pas d’inquiétude, le temps nécessaire pour couler une galère est malheureusement plus long!)

  • Nous faisons de vous des amazones, et vous permettons de reprendre les rênes de votre vie.

Pour que nos ateliers vous permettent de hisser les voiles et de prendre le large dans les meilleures conditions, donnez-nous votre météo en répondant à ce sondage

Si cet article vous a plu n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux et à me laisser un commentaire 🙂 

Partager l'article
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

3 thoughts on “La séparation : comment “Gaie-rire”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *