“Confiance en soi” & Rupture : Et si vous vous accordiez un délai pour souffrir !

La RUPTURE : et si vous vous accordiez un délai pour souffrir !

Imaginons la rupture comme la fin d’un chapitre de votre vie, et l’opportunité de pouvoir en écrire un nouveau 🙂

Après une rupture qu’elle soit amoureuse, professionnelle ou amicale, il peut-être difficile de passer à autre chose.

Les émotions nous submergent, et nous passons par différentes étapes (tristesse, déni, colère, frustration, peur, culpabilité…), avant de choisir de démarrer une nouvelle vie.

Cet enfermement dans ces émotions désagréables, peut durer des semaines voir des mois, et à une perte de confiance en soi.

Alors commençons par une belle citation de “Jacques Salomé”

Tout changement de situation, d’habitudes nous déstabilise et nous met dans l’insécurité. Perte de repères, de confiance en soi, peur de la solitude, de l’avenir, et bien d’autres ressentis encore.

Peut-être que nous ne sommes pas toujours responsable de ce qui vous arrive, c’est vrai ! Mais nous sommes toujours responsable de ce que nous allons en faire, pour nous reconstruire.

Ne laissez pas la souffrance prendre possession de votre corps et de votre tête !

Tout d’abord ne minimisez pas vos émotions ! Comme je l’ai appris dans une de mes formations, l’émotion est une réaction à qui je suis, et qui je suis est un choix ! Vous êtes responsable de ce que vous éprouvez, de ce qui vous habite. Il m’a fallu 35 ans pour comprendre et décider qui je voulais être 🙂 

Et si vous commenciez par vous poser cette question :

  • Qu’est-ce que vous RESSENTEZ ? De la frustration, de la colère, de la culpabilité, de la trahison, de l’abandon… ? L’émotion est un réel indicateur. Il est donc important de faire face à ses émotions, de les accepter, de les comprendre et de les utiliser pour passer à l’action. N’ayez pas peur de vos émotions, elles ne sont pas vos ennemies. Partager les avec un(e) ami(e) bienveillant(e). Croyez en mon expérience ça libère 🙂 Et si cela vous semble trop dur consultez un professionnel.

Qu’est-ce que vous pouvez faire pour faire un deuil intelligent ?

Deux solutions s’offrent à vous :

Soit vous vous positionnez en victime avec tout ce que cela implique ; vous vous retrouvez prisonnier dans des habitudes qui ont pris racine dans vos relations passées, et vous passez votre temps à remettre en question, des années de vie commune avec votre ex concubin(e), ou votre investissement professionnel pour votre ex patron. Peut-être parce que vous avez le sentiment d’avoir tout donner !

Il n’y a qu’une seule finalité à ce positionnement : nourrir des regrets et des remords, par des comportements d’auto sabotages. Alors, est-ce que vous allez laisser vos comportements d’auto sabotages vous polluer l’existence, vous conduire dans des directions ou prendre des décisions qui ne correspondent pas du tout à vos choix de vie ?

Soit vous choisissez d’accepter la situation, si difficile soit-elle. Ok, vous venez de vous faire larguer ou de perdre votre boulot, mais quelle est votre part de responsabilité de cette situation ? Qu’est-ce que vous pouvez faire pour tirer avantage de cette situation, pour ne pas qu’elle se reproduise ? Quelle leçon avez-vous tiré de cette rupture ?

Accepter ne veut pas dire se résigner, mais accueillir la réalité de ce que nous sommes vraiment et de ce qui se passe réellement.

Donnez un délai à votre souffrance !

Et pourquoi pas ? Après tout nous sommes maître de notre cerveau !

Lors de ma séparation, il y a 4 ans en décembre, alors que c’est moi qui étais à l’initiative de cette décision, je ne savais pas me dire pourquoi je souffrais, je n’étais pas à l’écoute de mes émotions et  j’ai passé 1 mois entre larmes et insomnie, à essayer de comprendre ce que je ressentais. Pourtant, j’étais libre et heureuse de reconstruire un cocon avec mes amours de filles ! Mais j’alternais entre émotions  agréables et désagréables. Et puis un matin, alors que j’étais face à moi-même devant le miroir de la salle de bain, je me posais la question : combien de temps cette souffrance allait-elle durer ? Ou plutôt combien de temps j’allais m’imposer cette souffrance ? Après tout, c’est moi qui avais fait le choix. Si j’étais capable de m’imposer ça, je pouvais aussi être capable d’y mettre fin. Je me suis donc donné un délai pour comprendre et passer à l’action. J’ai choisi la date du printemps pour commencer à écrire un nouveau chapitre de ma vie 🙂 En choisissant d’agir, j’ai réveillé des blessures d’enfance, j’ai découvert ma vulnérabilité, etc. Mais bizarrement tout est devenu plus clair dans ma tête. En m’imposant ce délai, je n’avais pas d’autre choix que de passer à l’action.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Trouver sa voie : Une bonne dose de "confiance en soi"

Alors oui, vous allez morfler c’est inévitable, et il faut passer par là.

Mais pour combien de temps ? 1 mois, 3 mois, 6 mois pour vivre cette souffrance, cette déchirure, cette rupture ?

Peu importe le délai dont vous aurez besoin pour surmonter cette rupture, pour comprendre vos émotions, mais choisissez de poser une deadline pour vivre cette souffrance. Exactement comme pour un objectif. C’est l’occasion, durant ce délai, d’essayer d’apprendre à mieux vous connaître, vos valeurs,  de comprendre votre responsabilité dans cette rupture, et de tirer partie de vos erreurs. Après tout les erreurs nous font prendrent conscience qu’il existe une façon différente de procéder !

Je ne veux pas dire que la situation sera plus simple ou moins douloureuse le jour de la deadline, mais rien que le fait de dire “à partir de telle date je fais le choix de démarrer une nouvelle page de ma vie, de vous visualiser différemment, dans une nouvelle relation ou dans un nouveau job, va vous permettre d’avancer plus vite vers la guérison. Choisissez de vous définir, plutôt que de vous laisser définir par les autres.

L’empreinte que vous donnez à cette rupture, c’est la conclusion que vous tirez de cette expérience, alors faite en sorte que cette conclusion soit positive 🙂

Alors êtes-vous prêt à écrire la suite de votre nouvelle vie ? A vous faire confiance ?

Le coaching est l’une des manières les plus efficaces pour avoir des prises de conscience, mais aussi pour passer à l’action.

Et vous qu’avez-vous tiré comme leçon de vie suite à une rupture ? votre avis m’intéresse 🙂 Alors je vous invite à me laisser un commentaire ci-dessous si cet article résonne en vous.

 

P.S : Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux 

 

 

 

Partager l'article
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *