Apprendre à gérer ses émotions : voici quelques astuces

Vos émotions sont votre GPS interne. Elle vous indique si vous êtes ou pas sur le bon chemin. Autant vous dire qu’elles sont utiles au quotidien puisqu’elles accompagnent nos actions.

L’une des  clés de l‘intelligence émotionnelle, c’est de reprendre le contrôle de ses émotions, d’apprendre à les gérer.

Est-il vraiment possible d’apprendre à gérer ses émotions ? à canaliser sa colère, sa tristesse, sa joie, sa peur ? Je vous partage quelques astuces pour vous permettre de mieux comprendre vos émotions  et les apprivoiser. Mais d’abord, je vous invite à faire un petit exercice seul chez vous : mettez vos épaules en arrière, levez le menton et souriez 🙂 Maintenant essayez d’avoir une pensée négative tout en gardant cette posture.  Je vous invite à me laisser un commentaire si vous avez fait cet exercice. Dites moi ce qui s’est passé 🙂

1 – Apprenez à reconnaître vos émotions

Et oui,  la toute première étape consiste à être attentif à votre propre état émotionnel. Observez-vous ! J’ai appris au cours d’une de mes formations, que l’émotion c’est de l’énergie en mouvement. Le principe, c’est que votre inconscient passe un message à votre conscient pour expliquer que quelque chose ne va pas ! il faut que tu bouges que tu réagisses à cette émotion.

L’émotion est une réaction à qui vous êtes, et qui vous êtes est un choix.

Donc, face à une situation qui suscite en vous une émotion,  posez-vous les questions suivantes :

  • Qu’est-ce que je ressens exactement face à cette situation ?
  •  Quelle est l’intensité de l’émotion ?
  • Qu’est-ce que cette émotion vous envoie comme message?
  • Existe t-il des solutions ? si oui, lesquelles ?

En répondant à ces questions, vous vous concentrez sur votre état émotionnel interne. Le premier bénéfice, c’est que vous allez vous rendre compte que votre émotion et moins intense quand vous commencez à l’observer et à chercher pourquoi elle provoque cet état chez vous.

2 – Pour apprendre à gérer vos émotions : vous devez comprendre le message

Prenons ici un exemple concret : vous êtes de nature jaloux(se) et chaque changement de comportement de votre partenaire, chaque retard vous procure une émotion désagréable et devient source de conflits. Mais que révèle cette jalousie ?  Est-ce parce qu’il/elle a déjà eu un comportement douteux envers d’autres femmes/hommes ?  Est-ce parce que vous manquez de confiance en vous ?  Ou peut-être êtes-vous possessif (ve)? Ce qui est sûr, c’est que si vous cherchez l’origine de cette émotion récurrente, vous trouverez quel besoin se cache derrière ce sentiment. Vous devez comprendre le message que cette émotion vous transmet.

Les émotions désagréables froissent  souvent nos valeurs et nos besoins intrinsèques.  Mais ce qui est certain, c’est qu’elles exigent de résoudre un problème. C’est pourquoi il est important de ne pas nier ses émotions. C’est en y faisant face, en les acceptant, en les comprenant et en les utilisant que vous progresserez vers une vie plus sereine.

Alors écoutez vos émotions et mettez des actions derrière pour y répondre. Deuxième bénéfice et pas des moindres, l’atténuation des maux du corps jusqu’à leur disparition totale.

“Apprenez à vos enfants à gérer leurs émotions, car derrière chaque cancer il y a une émotion qui s’ignore”  Léon MEYERS

3 – Apprenez à canaliser vos émotions

Au même titre qu’une émotion agréable vous procure un sentiment de bien-être, et peut vous permettre de déplacer des montagnes,  une émotion désagréable peut vous faire sortir de vos gonds ou vous tétaniser. Combien de fois par le passé, j’ai pu dire, sous le coup de la colère, des choses que je ne pensais pas ! Et oui, et combien de fois ca m’a porté préjudice ?  Je dirais, presque à chaque fois !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La confiance en soi

Il est donc important d’apprendre à contenir ses émotions même si ce n’est pas toujours facile, je le conçois. Premier point, ne prenez pas de décision sous le coup d’une émotion désagréable, au risque d’avoir des regrets.  Puisque que l’émotion  est un indicateur, si elle est désagréable prenez du recul, concentrez-vous sur votre respiration (comptez jusqu’à 3 tout en gonflant le ventre, puis expirez doucement en comptant jusque 6 en dégonflant le ventre). Ce simple exercice de respiration, diminue l’intensité de l’émotion.

L’action suivante est vraiment celle que j’ai adoptée pour apprendre à canaliser mes émotions : la représentation mentale positive. Quand je suis agacé ou submergé par une émotion désagréable, je ferme les yeux  et j’imagine une pensée positive pour chasser ma colère ou ma peur. C’est magique ! Quand je reviens sur l’émotion du moment, elle a perdu de son intensité et je peux alors m’interroger sur son origine.  Prenons un exemple concret :

Face à une situation à venir, comme un rdv ou un entretien super important pour votre avenir, vous avez peur. Cette peur provoque des représentations mentales qui font que vous vous imaginez vous planter à ce rdv, bafouillé ou pire perdre vos moyens. Ces représentations mentales négatives  vous mettent dans un état interne spécifique et désagréable. A cet instant précis fermé les yeux, et réfléchissez à ce que vous ressentez. Plutôt que d’imaginer que vous allez vous planter à cet entretien, imaginez-vous à l’aise, authentique et sur de vous. Imaginez que vous ressortiez de cet entretien avec un autre rdv pour l’étape supérieure. Vous mettez alors en place une  nouvelle représentation mentale positive. Je vous invite à mettre en pratique cette astuce et à me faire part de vos commentaires 🙂

4 – Et pourquoi pas essayer la médecine parallèle ?

Le yoga, la sophrologie, l’hypnose, la méditation, la médecine chinoise, l’acupuncture, le lahochi… et bien d’autres disciplines ont fait leurs preuves.  Pour ma part, j’ai testé l’hypnose, la médecine chinoise, le lahochi et je reste toujours bluffer par l’état de bien-être que l’on ressent, et son efficacité sur le long terme.

En conclusion, si vous avez envie d’apprendre à gérer vos émotions, tester différentes choses. Une méthode peut bien fonctionner sur une personne, et moins bien sur une autre.  Comme beaucoup de choses ça demande de l’entraînement et un peu de patience, mais cela procure tellement de bien-être quand on est plus prisonnier de ses émotions. C’est également un bon moyen pour se recentrer sur soi, de mieux se connaître pour mieux agir, tout en respectant les autres.

[/thrive_lead_lock]

Et vous, comment faites vous pour gérer vos émotions ? Partagez-moi vos astuces ça m’intéresse ?

Si cet article vous a plu, je vous invite à le partager sur vos réseaux sociaux et à me laisser un commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *